L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

16 octobre 2006

Les marques réelles à l'attaque des marques virtuelles


Un bon article du NY Times du 1er octobre revient sur l'intrusion croissante des marques dans les jeux en ligne et autres univers virtuels de type SecondLife. Mais à la différence des nombreux autres articles sur le sujet qui n'y voient souvent qu'une forme élaborée de marketing, l'auteur s'interroge ici sur le degré de conscience des marques réelles sur les régles et usages en vigueur dans ces univers. Et de rappeler qu'il existe de très nombreuses marques virtuelles dans ces jeux. Des marques et des produits créés par des joueurs, via leurs avatars, et qui sont commercialisés dans ces mondes virtuels. Pour illustrer ce qu'est un(e) Skoopf (préfixe générique d'une marque virtuelle créée dans SecondLife), l'article cite ainsi l'exemple des rollers Skoopf Ultra Roller Skate. Des baskets virtuels, créés par Moopf Murray, un avatar vivant sur Second Life, et vendus environ 50 Linden dollars (la monnaie officielle de SL) aux autres avatars. Principale propriété de ces baskets: permettre à ses propriétaires de faire des figures assez vertiginieuses. Et oui, on est dans le virtuel et c'est tout l'intérêt de la chose. L'ami Moopf Murray a donc vendu 50 000 paires de ses super baskets, et il est même possible de voir la pub sur...YouTube. Mais revenons à nos marques du vrai monde, qui essaient de se faire une place à côté des marques virtuelles. Persuadées d'entrer dans des territoires vierges de toute concurrence, les marques réelles vont devoir vite prendre conscience qu'elles ne sont pas seules, et qu'il existe une foultitude de marques virtuelles qui correspondent aux besoins et attentes des résidents. Et que si on s'invente un monde virtuel, ce n'est sans doute pas pour y retrouver les marques de tous les jours... Alors, qui va l'emporter des deux catégories ? Comment va être perçu l'arrivé de ces marques réelles par les habitants de SL ? Jusqu'où aller pour ne pas rentrer en tension avec les SLiens ? Voilà un peu les questionnements auxquels vont devoir se confronter les marques pressées de se vendre ou donner à des avatars.

2 commentaires:

Anonymous imposture a dit...

Papy imposture se souvient d'une marque bidon qui avait été créée par feu le magazine CRÉATION (groupe Stratégies) dans les années 80 : Zorg. C'était un concours : tous les mois des publicitaires pros et amateurs s'affrontaient pour créer des campagnes pour des produits Zorg : missiles, petfoods, pneus, tout y passer… C’était parrainé par Canal+ avec un relais du bouillonnant Bonaldi…

10:27 AM  
Anonymous alex a dit...

ce pourrait être une initiative sympa à relancer.

2:23 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil