L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

03 avril 2007

Décès Durable



Rebondissons sur un papier du Paravent Suédois, qui relate la dernière initiative des PFG : des cercueils munis du label « choix environnemental ».
Entre les arbres abattus, les traitements appliqués au bois, les colles et autres vernis, le marché du cercueil aurait une empreinte écologique non négligeable.
Du coup, les PFG proposent des cercueils « propres ».
Mais qu’en est-il des corps ? C’est un article retrouvé dans un Courrier International de 2003 qui m’amène à cette question, pas si scabreuse.
Pendant des siècles, il était courant d’ouvrir d’anciennes sépultures pour y placer de nouveaux cercueils. Mais les temps changent.
En Allemagne, des entrepreneurs de pompes funèbres se sont aperçus que le processus de décomposition d’un corps, qui prenait autrefois de 8 à 10 ans, prend aujourd’hui beaucoup plus de temps : un tiers des tombes abriterait des corps enterrés il y a 30 ou 40 ans et qui ne sont toujours pas décomposés.
De congrès en assemblées d’experts, plusieurs hypothèses s’attachent à essayer de comprendre cette curieuse évolution.
Deux pistes principales se dégagent : les individus consomment tellement de conservateurs à travers l’alimentation que la décomposition des corps se ralentit ! Ou alors, c’est la faute à la pollution et aux pesticides, qui éliminent les bactéries nécessaires à la décomposition.
Une société norvégienne proposerait une solution assez radicale : l’injection de produits chimiques dans le corps, accélérant le processus de décomposition !
Pour rester dans le sujet, je suis tombé sur un intéressant panorama de l’évolution du conseiller funéraire, et du rapport à la mort.
Et pour sortir du sujet, une joyeuse vidéo de Dizzy au Muppets Show !

3 commentaires:

Anonymous marcel a dit...

L'Homme est un loup pour le Muppet !

1:52 PM  
Anonymous imposture a dit...

Brillant complément de papier…
;-)
F

9:27 AM  
Anonymous gromike a dit...

froggy jazz !

avec l'excellent batteur fou et le saxo

que de souvenirs...

7:27 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil