L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

30 janvier 2007

Publicité d'utilité sociale














Mon premier est un panneau d’affichage. Mon second possède un éclairage autoalimenté. Mon troisième produit de l’électricité à usage social. Mon tout constitue une campagne de communication innovante réalisée en Afrique du Sud.

Pour illustrer de façon novatrice sa signature « Make things happen », la banque Nedbank et l'agence BBDO, ont installé à Jo’burg, dans l’immense township d’Alexandra, un panneau d’affichage qui interroge : « What if a bank really did give power to the people ? ».

On pourrait se dire, merde, encore une belle déclaration d’intention, qui invite à venir donner online son avis sur tel ou tel sujet, fameuse illustration actuelle d’un consommateur qui reprendrait le pouvoir !

Eh non, car ce panneau d'affichage a pour particularité d'être équipé de deux panneaux solaires. Produisant ainsi l’énergie suffisante pour alimenter en électricité la cantine scolaire de l’école MC Weiler : éclairage, frigidaires et eau chaude.

Et de permettre ainsi à un millier d’écoliers, pour qui les trois repas quotidiens sont un lointain rêve, de pouvoir prendre un repas chaud et équilibré le midi à l’école. Et d’aider ainsi indirectement les familles.

Nedbank prévoit de poursuivre l’implantation de ces panneaux à travers le pays.

Cet exemple illustre de façon exemplaire la fusion totale entre la promesse de marque – give power to the people, le support de communication du message publicitaire – le panneau, et enfin la preuve apportée : la fourniture d’électricité. Le médium est devenu plus que le message, un service gratuit, communautaire et solidaire.

Quels enseignements tirer de cette initiative ? Dans une société toujours plus virtuelle, les citoyens attendent des marques une traduction de leurs engagements en signes tangibles et non plus la simple diffusion de messages publicitaires.

Quant à Nedbank, en offrant les chances d’un meilleur avenir à une partie de la jeunesse – on apprend mieux avec le ventre plein – elle fait aussi le pari d’une future clientèle potentielle.

C'est donc une approche radicalement nouvelle, qui change la perception et l'utilité des panneaux d'affichage dans des environnements défavorisés et permet à des entreprises de donner réellement du sens tangible à leurs valeurs, en contribuant socialement à la communauté. Il y aurait presque un label à créer: panneau d'utilité sociale!

Et au-delà, un signal fort qui ouvre de nouvelles perspectives de communication, reposant sur la capacité technique à produire de l'énergie propre - ou tous autres types de services vitaux, et les mettre à disposition d'une finalité sociale locale de première importance.
Les initiatives récentes de Danone au Pakistan vont dans ce sens.

Allez, pour fêter ça, une pub locale!

1 commentaires:

Anonymous David a dit...

Sacré contrat de marque ce panneau !

3:38 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil