L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

30 mai 2005

Alors c'est Non

Le Non l'a donc emporté, à plus de 54%.
Un Non qui regroupe une majorité de sympathisants socialistes, ainsi que des extrémistes - de droite ou de gauche, mais qui exprime avant tout un vote populaire.
Car l'un des grands enseignements de cette consultation, c'est l'écart croissant entre une Europe portée par une certaine France, et une France toujours plus nombreuse qui ne se reconnait pas ou plus dans le modèle économique proposé et ses perspectives.
Un Non qui tient la barre haute dans le Nord et le Sud de la France, à l'inverse du Oui qui prédomine dans l'Ouest et les grands centres urbains. Un Non qui recueille, d'après les estimations d'hier, jusqu'à 80% dans les quartiers Nord de Marseille...
Un Non, qui finalement, devient l'étendard d'une France qui perd pied. Une France où sous couvert de progrès et d'innovation, les ouvriers auraient disparus!
Et Non, les ouvriers n'ont pas disparus, bien au contraire.
Simplement aujourd'hui, dans une société où les droits sociaux deviennent une entrave à la "performance", une bonne partie de ces ouvriers a été privée de la possibilité de maîtriser leur avenir et en sont réduits à vivre "au jour la journée".
Alors oui, les Français se sont déplacés en masse, plus de 70% de participation, mais pour faire passer un message clair: oui à l'Europe, mais dans un cadre qui permette de se projeter et de solidifier les acquis sociaux qui sont à la base de la construction européenne, en les étendant aux nouveaux entrants.

1 commentaires:

Anonymous un planner a Detroit a dit...

Ce qui m'interesse le plus avec cette decision c'est que les Francais ont, encore une foit, choisit de proteger leurs droits sociaux au lieu d'avancer leurs interets economiques (cars en liberalisent l'economie francaise, il y aurait peut etre moins de chaumage etc.). Au Etats Unis, il n y a peu de droit sociaux mais il n'y a que 5% des gens qui sont en chaumage (mais il faut dire qu'il y a pleins de gens qui rapporte un salaire qui ne soutient pas leurs familles). Il faut se demander s'il va etre possible pour les francais de continuer a faire des decisions commme celui du weekend? Qu'en penser vous

(avec excuses pour la grammaire atroce)

9:44 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil