L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

23 septembre 2013

Toutes les pubs n'aident pas toujours les ONG

Solidarités International, ONG humanitaire, s’attaque à travers sa dernière campagne de pub – réalisée par BDDP&Fils (qui avait fait cette très belle campagne), au fantasme de l’humanitaire pour tous.
Fantasme qui consiste à penser que la simple bonne volonté et l’enthousiasme peuvent suffirent à soutenir de façon opérationnelle une organisation humanitaire.
Dans un contexte où les individus, étudiants, salariés ou pas, n’ont jamais été aussi nombreux à vouloir s’impliquer auprès d’une ONG. A titre d’exemple, une ONG comme Action contre la Faim reçoit plus de 30 000 candidatures par an.
L’un des films met donc en scène une jeune femme, portrait stéréotypé d’une certaine jeunesse, entre exaltation printanière et tics verbaux, qui explique face caméra sa motivation (avec force raccords de montage…) à partir sur le terrain. Mais regardez plutôt.


Le constat de départ est juste : la conduite de missions opérationnelles par des ONG nécessite des ressources et des expertises qui ont peu à voir avec l’amateurisme.
Mais je suis gêné par la traduction créative, qui à l’os, me semble plutôt exprimer le message suivant: t’es sympathique, enthousiaste et t’as envie de soutenir Solidarités, mais comme t’es juste pas bonne à grand-chose, contentes-toi de faire un don…
D’autant plus que la jeune femme mise en scène représente assez fidèlement en termes d’image les individus qui font de l’appel au don en faveur d’ONG dans les rues, via des entreprises spécialisées…

De deux choses l’une, soit il s’agit d’une campagne de collecte de dons et je ne suis pas certain que cette approche soit très valorisante pour les individus visés – à priori des jeunes ; soit il s’agit d’une campagne de recrutement de profils qualifiés et auquel cas, on a du mal à voir quels sont les profils recherchés.

Enfin, pour répondre à ces attentes citoyennes réelles d’engagement auprès d’associations, il existait peut-être d’autres façons de mettre en scène les différents modes d’action, de soutien et d’implication existants.

Une campagne comme Follow the frog, avait réussi il y a quelques années à éviter cet écueil, en mettant en scène de façon très drôle cette fameuse ambition et en évitant la posture légèrement condescendante ressentie ici.



Vous en pensez quoi ?

2 commentaires:

Blogger LeXeul a dit...

Bon, la vidéo vient de basculer en privé, mais visible ici: http://www.dailymotion.com/SOLIDARITESINTERNATIONAL#video=x14v046

11:06 AM  
Anonymous jamaloo a dit...

Je ne crois pas que le but soit de freiner les vocations. Mais avant d'être prêt à partir, soyons déjà prêts à donner. Derrière l'humour, il y aussi un constat, pour continuer à aider, les ONG ont plus que jamais besoin de soutiens... & de gens engagés prêts à se former pour partir en mission

2:51 PM  

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil