L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

04 février 2013

How to change cars forever. Vraiment ?


90 secondes pour montrer comment Dodge change les voitures à jamais ?
C'est le défi relevé par W+K Portland, avec le brio qu'on lui connaît.
Efficacité de la trame narrative, richesse des matériaux, qualité du montage, jusqu'au choix musical du No Church in the Wild (certes consensuel). Sans oublier le clin d'oeil au brand endorsement.
Par déformation (ou fantasme) professionnelle, on peut voir la mise en scène d'ingénieurs se consacrant corps et âme à leur travail de conception d'une nouvelle voiture, comme le reflet du talent déployé par W+K et ses équipes pour réaliser et produire (au sens craft) ce film !
Sur le fond. Le message, hymne à la tout puissance technologique, est un curieux syncrétisme de foi en le progrès technique et de réhabilitation du savoir manuel, le savoir du geste.
Le tout résonne comme un hommage à l'esprit entrepreneurial: essayer, échouer, recommencer, bref travailler dur, mais aussi savoir défier les obstacles, des contrôleurs de coût entre autres.
Un film qui aurait pu être vendu comme la suite de l'histoire de l'automobile: John Ford la créa, Dodge la change à jamais.
Le seul hic, finalement, et une plongée dans le passé le rappelle de façon narquoise: cette belle pub du XXIeme siècle n'est finalement que le pendant de sa lointaine descendante de 1964.
Oui, les innovations et le degré de savoir-faire de W+K subliment la forme, mais au service d'un message qui ne préfigure pas vraiment ce que peut être l'avenir de la bagnole.
Dans un monde caractérisé par un modèle de développement qui atteint ses limites un peu plus chaque jour, va-t'on vraiment changer les voitures à jamais en se contentant d'ajouter une appli et booster le moteur ?











0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil