L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

05 décembre 2006

Champions du monde...















La France a beau être championne d'Europe, voir du monde, de consommation d'antidépresseurs, celà n'empêche pas le confort !
Alors, pour tous ceux qui souhaitent continuer à déprimer en toute relaxation, voici les coussins à effet immédiat: au choix, antidépresseurs ou anti-psychotiques.
Et si vraiment ça ne vas pas, vous pouvez ajouter à la panoplie une charmante peluche virale: une collection de virus, microbes et autres joyeusetés transformés en adorables doudous!
J'évoquais la semaine passée la similitude qui m'avait frappé entre discours politiques et marketing. Le Canard de la même semaine revient aussi sur le sujet en décrivant la stratégie mise en place par Sarko pour épouser au mieux les souhaits des Français: enquêtes qualitatives deux trois fois par mois, pour cerner les attentes des Français et observer leurs réactions face aux propositions du candidat. Mais aussi des opérations de testing sur les termes à utiliser ou pas: il serait ainsi fortement conseillé d'utiliser à tout bout de champ le verbe Choisir. Les Français veulent pouvoir choisir ! Ou parler de protection des Français plutôt que de sécurité, pour ne pas faire fuir les jeunes...Ou encore, et ceci explique que la rupture de Sarko soit devenue "tranquille" dans sa déclaration de candidature: le mot rupture serait susceptible "d'effrayer les femmes"! C'est Cécilia qui lui a glissé l'info ? Quant à une rupture tranquille, on peut longuement s'interroger sur le sens à y donner. Le Robert définit la rupture comme "une séparation brusque, un changement grave et soudain...". Bref, une sorte de rupture tranquille dans la continuité...

2 commentaires:

Anonymous Bonnie a dit...

A force de chercher pour trouver le mot "juste", je crains que le petit Nicolas ne doive troquer ses sacs de sable contre des coussins "prozac" pour faire valider ses "choix" !

4:30 PM  
Anonymous Marc a dit...

Oui, cette histoire de rupture est assez comique. Ce mot est un peu comme le sparadrap dans Tintin, impossible de s'en débarrasser... J'en ai aussi fait une note.

Cordialement

9:28 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil