L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

11 mai 2007

Une soirée sur TF1







Partant du constat que les téléspectateurs de TF1 ont majoritairement voté pour Sarkozy, j’ai passé une bonne partie de la soirée électorale de dimanche dernier sur cette même chaîne, pour mieux aller à la rencontre de cette « France exaspérée ». Choses vues et entendues.
20H, les résultats tombent. Sarkozy est donc le nouveau président de la République avec une confortable avance.

  • 1ere observation, la mention de sarkory.fr à hauteur de visage de Sarkozy pendant son discours consacre et confirme l’importance croissante du média web dans le champ politique.

  • 2eme observation, Le Fouquet’s. Pendant que F2 explique que Sarkozy fait une pause dans « un célèbre restaurant » avant son arrivée à la Concorde, PPDA nous gratifie d’une vraie-fausse pub en commentant suavement la présence de Sarkozy dans le Fouquet’s: " C'est une formidable pub pour ce restauran très connu qui se trouve à l'angle des Champs Elysées et de l'Avenue George V" . Et de conclure en rappelant que le Fouquet’s fait aussi hôtel depuis peu. Un splendide exemple de publireportage ! Un peu plus tard dans la soirée, PPDA n’hésitera cependant pas à rappeler qu’il est interdit de faire de la pub à l’antenne à l’un des zélés envoyés spéciaux de TF1 qui partait dans un festival de citations de marques…

  • 3eme observation, les Champs Elysées. C’est un grand moment. A l’antenne, l’envoyée spéciale de TF1 sur les Champs se lance dans une lyrique envolée de l’atmosphère de liesse qui régnerait sur l’avenue : de l’animation, une foule nombreuse, des drapeaux, des sifflets, des cris de joie, une circulation dense. L’écran en split screen laisse au contraire voir une avenue à la circulation fluide, des trottoirs clairsemés…Tout est calme. Une belle illustration de l’éthique journalistique.

  • 4eme observation, les potes à Sarko. Autre grand moment que l’évocation des nombreux soutiens culturels de Sarkozy, qui viennent soit le rejoindre au Fouquet’s soir l’attendent sur la scène dressée Place de la Concorde. La fine fleur culturelle française s’est réunie pour fêter son champion : Doc Gyneco, Faudel, Johnny, Gilbert Montagné, Jean Reno, Christian Clavier, Jean-Marie Bigeard, Steevy, Dominique, Enrico Macias, Arthur, Jeane Manson…Moments choisis : Johnny, hagard à la sortie du Fouquet’s, bredouillant quelques inepties sur son champion et expliquant son impossibilité de se produire sur scène par un définitif « mes musiciens sont à LA » ! C’est sûr, c’est plus class que « mes musiciens sont à Clichy sous Bois ».

  • 5eme Observation : l’arrivée aux Tuileries. Après avoir assisté à une furieuse empoignade motorisée pour savoir qui de TF1 ou F2 saura prendre le plus de risques pour s’approcher de la voiture présidentielle – un bel exercice de prévention routière – le convoi arrive aux Tuileries. Barrage policier vigoureux qui stoppe les motos de télé et zapping sur F2 pour la suite. Et oui, pendant que la Une se perd en conjectures sur ce que fait Sarkozy, faute d’images, F2 a un meilleur dispositif : une caméra en hauteur suit la progression des voitures dans le jardin des Tuileries et la sortie de voiture du gagnant. Noyé dans une foule de supporters VIP dûment accrédités, Sarkozy peine à se frayer un passage jusqu’à la scène.

  • 6eme observation, Harry Roselmack aime le Zouk! Un groupe de zouk est sur scène et Anne Sophie Lapix, envoyée spéciale de TF1 se lance : « Ah, une musique que doit apprécier Harry ». Ah, ah, ah. PPDA reprend de volée sur le plateau et commente une image : « Ah, mais ce n’est pas Harry qui danse là ! ». Non, ce n’est pas lui. D’ailleurs, le bel Harry apparaît à l’antenne, pour confirmer qu’il « reste dans le cadre » et ne danse donc pas. Commentaire à double détente. Et bel exemple d’humour TF1.

  • 7eme observation, la Chance aux Chansons. Sur scène, c’est un festival de haute volée. Mireille Mathieu, nouvelle égérie culturelle du président, clôt le discours de Sarko par la Marseillaise. Dans la foulée, Jeane Manson se lance dans une version apocalyptique de Happy Days, remixée When Nicolas was born et qui ressemblait plutôt à un enterrement en grande pompe des cordes vocales de la Jeane ! Mais Mireille riposte et sort son arme secrète, la chanson "Mille colombes pour les cent mille ans qui viennent"... Une version terrifiante, où la malheureuse Mireille pousse sa voix dans ses retranchements et limites - atteintes voir dépassées. A l’antenne, Sarko constate les dégâts et lève les bras en l’air pour annoncer son départ, laissant la scène aux artistes…

  • 8eme et dernière observation, le départ des Tuileries. Pendant que l’inénarrable Anne Sophie Lapix attend désespérément la descente de scène de Sarko – « On l’attend. Ah, apparemment, il serait descendu de l’autre côté de la scène… », les caméras de F2 sont déjà sur le convoi qui s’ébranle. Des hommes courent dans tous les sens. Un convoi très production Hollywoodienne, un convoi qui s’est considérablement épaissi, une bonne vingtaine de véhicules et autant de motards de la police. Un convoi qui annonce la France d'après.

PS: je vais essayer de me tenir à un papier chaque vendredi.

2 commentaires:

Anonymous imposture a dit...

Nous serions sur 20six.fr, mon ancienne plateforme de blogs, je t'aurais donner 10 bonbons. Dans le genre pas mal, c'est un docu sur F2 mardi soir je crois, qui expliquait pourquoi il était "normal" que Nicolas Sarkozy gagne et Ségolène Royal perde… Enfin j'aime bien la une du Point de cette semaine : photo noir & blanc qui sent bon les années 60 et ce titre "Le" Président.

10:32 AM  
Anonymous alex a dit...

j'ai moi aussi trouvé que la Une du Point sentait le Kennedy à plein nez...

6:31 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil