L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

06 mai 2005

Retour sur un Teknival urticant

Le Teknival, qui se tenait la semaine dernière dans la Marne sur une ancienne base militaire de l'Otan, a acquis une soudaine visibilité médiatique en raison d'une invasion du site par des chenilles urticantes.
La préfecture, après avoir constaté de nombreux problèmes de démangeaisons, tentait en vain d'interdire la manifestation, pour y renoncer ensuite par crainte d'émeutes avec les teufeurs venus en nombre.
On se dit, c'est quand même la faute à pas de chance que la tenue du Teknival soit fragilisée par une invasion de chenilles. C'est même la faute à la chaleur précoce, qui a fait sortir ces affreuses bêtes!
Et puis, on se renseigne un peu, on apprend que que le site choisi doit être prochainement classé par le réseau européen Natura 2000.
Et puis, on apprend que parmi la dizaine de sites pré-sélectionnées par les services du Ministère de l'Intérieur, en concertation étroite et discrète avec les organisateurs de l'événement, ce site était le moins approprié (vous vous souvenez du Teknival qui avait été organisé il y a peut être deux ans sur une portion d'autoroute en construction, dans le Larzac, et sous un soleil de plomb...).
Et puis on apprend par d'autres lectures que ce terrain était connu depuis des années pour sa forte densité de chenilles.
Bref, on se demande bien pourquoi ce site a été choisi, à part pour être certain d'entraver le bon déroulement de la manifestation.
Et au passage, peut être aussi pour embêter un peu les écologistes, qui s'indignent des déga^ts infligés au terrain par le Teknival.
Au final, un choix approprié, fait dans la concertation et l'intérêt mutuel...

1 commentaires:

Anonymous lagartija nick a dit...

Cela fait un peu théorie du complot tout ça.
On peut simplement se demander si au final le choix inaproprié n'est qu'une résultant d'une décision à prendre et dont tout le monde se fout éperdument. Un représentant de l'état à qui on a collé le dossier dans les bras et en face de raveurs qui voient que, de toute façon, le mouvement n'a plus guère d' interet (dans l'hypothèse ou il en a un jour eu).
Cela finira avec le Technival juste mis bout à bout avec la chenille de la Technoparade...
Ah...on me fait signe...
la technoparade n'existe plus?

12:14 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil