L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

14 novembre 2008

L'email, source de distraction















On estime à environ 35 milliards le nombre de mails étant envoyés chaque jour.
A force de banalisation, l'email est devenu une sorte d'enveloppe jetable, où l'on y glisse le contenu souhaité, et que l'on envoie, parfois telle une bouteille à la mer.
D'un outil facilitant les échanges, l'email s'est transformé en menace pour de nombreuses sociétés.
Car il semblerait que le trop plein d'emails se traduise bien souvent par une perte de productivité.
Avec une principale raison mise en avant, l'incapacité chronique à ne pas consulter de façon frénétique sa messagerie sitôt un message d'alerte reçu.
Une attitude démultipliée avec le Blackberry, au point que de grandes entreprises en interdisent l'usage en réunions (Ceux qui se sont déjà retrouvés en réunion avec des individus réagissant aux moindres vibrations savent de quoi je parle)
Des scientifiques anglais se sont donc penchés sur ce phénomène pour essayer d'y voir plus clair.
Quelques résultats (issus de différentes études) en forme de chiffres:
  • 70% des alertes de réception d'un mail conduisent à une réaction de l'individu en moins de six secondes - c'est plus rapide que de laisser sonner un téléphone trois fois...
  • il faut environ 64 secondes pour retrouver sa concentration après avoir été interrompu par la lecture d'un email.
  • si vous consultez votre messagerie toutes les 5 minutes, cela fait quand même plus de huit heures par semaine à essayez de vous re-concentrer sur ce que vous étiez en train de faire juste avant la réception d'un mail.
  • 56% des salariés lambda passent plus de deux heures par jour à consulter leur messagerie.
  • 38% reçoivent plus de 100 mails par jour.
Qu'est ce qui peut expliquer cette frénésie?
Certains chercheurs avancent la thèse suivante: on retrouve une addiction similaire à celle du jeu!
Explication: "This means that rather than reward an action every time it is performed, you reward it sometimes, but not in a predictable way. So with email, usually when I check it there is nothing interesting, but every so often there's something wonderful - an invite out or maybe some juicy gossip - and I get a reward."

Allez, une pub pour évaluer votre degré de concentration

6 commentaires:

Anonymous JC.. a dit...

Les mails sont la plus grosse pollution pour la productivité !!
Et dire qu'avant, je disais "envoi moi un mail" maintenant j'en reçois 150/jour, de quoi devenir dingue des fois ... L'iphone (ou Blackberry) est une solution à condition de le cantonner à une simple utilisation professionnelle .. En gros, tu le mets au placard du Vendredi soir au Lundi matin ...
JC..

10:15 AM  
Anonymous Charles | Ad & mar a dit...

Personnellement, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un récompense du jeu, mais d'une demande d'amour.

Selon les théories de Freud (si je me souviens bien de mes cours de psycho), toute demande n'est que demande d'amour.
Quand vous demandez l'heure à un inconnu, la plus grande satisfaction est qu'il vous réponde, qu'il vous considère, et donc qu'il assouvisse le besoin de socialisation.

Recevoir un mail, c'est être sollicité, et par là même être s'accorder une certaine importance.

Et plus encore que les mails comme éléments pertubateurs que penser des outils de micro-blogging genre Twitter, toussa...

Ah... Procrastination quand tu nous tiens :)

12:41 PM  
Blogger LeXeul a dit...

La possession d'un Blackberry serait-elle alors le summum de l'amour-propre ?

12:50 PM  
Blogger Gilles Reeb a dit...

J'ai lu il y a quelques temps, qu'un homme d'affaire, ancien blackberry addict, a ouvert un hotel où "l'objet du vice" était interdit. Email / nicotine, même combat..?

8:08 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Le futur président américain a aussi droit à une cure forcée, cf cet article du New York Times

10:47 AM  
Blogger LeXeul a dit...

Merci pour le lien de ce savoureux papier!

12:04 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil