L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

07 octobre 2005

Trop design!


Le Design, tout le monde connaît. Enfin plus ou moins. Un des marchés porteur pour le design, c'est le design urbain et son utilisation dans la prévention de la délinquance et des actes d'incivilité. Les Anglais sont très en avance sur le terrain tout développant un cadre théorique important sur le sujet. En France, on se cantonne pour l'instant à la chasse aux indésirables. Comprenez SDF, jeunes qui traînent, zonards...La SNCF est l'un des acteurs clés dans cette problématique et fait travailler de nombreux designers sur une problématique compliquée: comment concilier apparence de modernité et d'embellissement dans le mobilier urbain avec un cahier des charges drastiques sur le périmètre de confort voulu. Autrement dit comment faire des sièges design, mais très inconfortables dès lors qu'on y stationne plus de 30 secondes (temps moyen de l'utilisateur jeune nomade urbain de CSP+ en recherche de WiFi). La photo ci-dessue en est une autre illustration. Il s'agit de la fontaine des trois Grâces, sur la place de la Comédie à Montpellier. C'était un haut lieu de rassemblement pour la jeune faune urbaine qui venait profiter du soleil. Intolérable. Après plusieurs tentatives, dont l'encerclement par des jardinières fleuries, on en est venu aux méthodes plus raffinées: créer un système d'irrigation qui arrose en permanence les galets - forts inconfortables - qui entourent la-dite fontaine. C'est discret et pas très joli, mais très efficace: plus un postérieur ne squatte les trois Grâces. Un petit film, intitulé assez justement "Le repos du fakir", dresse un panorama de ce nouveau mobilier.

1 commentaires:

Anonymous Liselee a dit...

Ceci dit, ça n'a pas découragé la "faune des indésirables" qui s'est déplacée de quelques mètres... La fontaine est certes devenue inconfortable mais le soleil attire toujours autant !

10:03 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil