L'Oeil du Xeul

"Nous vivons à une époque où le superflu est notre nécessité" O. Wilde

Ma photo
Nom :
Lieu : Paris, France

Alex Gaudin est Planneur Stratégique dans une agence de publicité. Après des études de sociologie sur les Sounds System Techno, part travailler en Afrique du Sud pendant un an, avant de revenir s'investir en France dans le domaine culturel, à travers l'organisation de concerts pour des artistes de jazz. Travaille également pendant dix ans au sein du Montreux Jazz Festival.

14 février 2005

Le plus beau des poèmes

Merci à Michel Polac de nous faire découvrir dans Charlie Hebdo de la semaine dernière, le poète Armand Robin, mort en 1961.
Voici donc, pour bien commencer la semaine, et avant de se replonger dans une actualité plus prosaïque, un poème intitulé Le programme en quelques siècles:

" On supprimera la Foi
Au nom de la lumière,
Puis on supprimera la lumière.

On supprimera l'Âme
Au nom de la raison,
Puis on supprimera
la raison.

On supprimera la
Charité:
Au nom de la Justice
Puis on supprimera
la justice.

On supprimera l'Amour
Au nom de la fraternité,
Puis on supprimera la fraternité.

On supprimera l'Esprit
de Vérité
Au nom de l'esprit
critique,

Puis on supprimera le Sens
du Mot:
Au nom du Sens des mots,
Puis on supprimera le sens des mots.

On supprimera le sublime
Au nom de l'Art
Puis on supprimera l'art.

On supprimera les Ecrits
Au nom des
commentaires,
Puis on supprimera
les commentaires.

On supprimera le Saint
Au nom du Génie,
Puis on supprimera
le poète.

On supprimera l'Esprit
Au nom de la Matière,
Puis on supprimera
la matière.

Au nom de rien on
supprimera l'Homme
On supprimera le nom
de l'Homme.
Il n'y aura plus de nom.
Nous y sommes."

Le programme en quelques siècles.
Armand Robin. 1912-1961

1 commentaires:

Blogger Dame Valentine zet Dom Flôrhian a dit...

Pro zaïc ?
Pour te réconforter après cet opus des moins enivrants mais somme toute réaliste, voici la réponse du poète au poète. Il s'agit des premiers vers de 'Rubayat' par Omar Khayam, poète, mathématicien et philosophe perse du 12e siècle de l'ère chrêtienne :

Toi, venu du monde du ciel et du souffle,
Abasourdi parmi 4 et 5, 6 et 7,
Bois du vin ! Tu ne sais pas d'où tu es venu !
Fais la fête ! Sais-tu vers où t'en iras-tu ?

Bien amicalement

12:24 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil